keyvisual
 
 

BURGEAP participe à IE Expo à Shanghai

Pour la première fois BURGEAP et GINGER SHANGHAI seront présents à IE Expo, le salon des solutions technologiques environnementales en Asie (eau, déchets, air et sol). Rencontrez nos experts  du 3 au 5 mai au Pavillon français, sur le stand du Club Ademe international (Hall E2 - stand 2452).

Une question ? Une demande ? Contactez-nous sur burgeap@burgeap.fr

BREF LVOC : industriels de la chimie, il vous reste 7 mois pour être en règle

Les conclusions sur les MTD (Meilleures Techniques Disponibles) dans le secteur de la chimie organique à grand volume de production (LVOC - Large Volume Organic Chemical Industry)  ont été publiées fin décembre 2017. Sous un an  (6 décembre 2018) à compter de la parution des conclusions des MTD, vous devrez fournir au préfet :
■ un dossier de réexamen avec notamment analyse des MTD, qui a pour objectif de permettre le réexamen et, si nécessaire, l’actualisation des conditions de l’autorisation,
■si besoin, une demande de dérogation dans le cas où la hausse des coûts induits par le respect d’une VLE serait disproportionnée au regard des bénéfices pour l’environnement en raison de l’implantation géographique, des conditions locales de l’environnement ou des caractéristiques techniques de l’installation,
■ un rapport de base qui servira d’état de référence pour les sols et les eaux souterraines lors de la mise à l’arrêt définitif du site. En effet, vous serez alors tenu de remettre le site dans un état au moins similaire à celui décrit dans le rapport de base.

Pour que cette obligation ne devienne pas une contrainte, contactez-nous rapidement car selon la taille de votre site, 7 mois c'est court. BURGEAP possède des équipes formées pour vous accompagner  dans l’élaboration des documents obligatoires avant le 6 décembre 2018. Une question ? Une demande ? Contactez-nous sur burgeap@burgeap.fr ou au 04.42.77.05.15.

Françoise Virapin, secrétaire de l'UPDS

 

Les huit membres du Bureau de l’UPDS (Union des Professionnels de la Dépollution des Sites) viennent d'être élus pour 2 ans. Nous sommes fiers de vous annoncer que Françoise Virapin, Experte sites et sols pollués de notre département Environnement industriel a été élue au poste de secrétaire de l’association professionnelle. Cette nomination illustre les nombreux liens de BURGEAP avec l’UPDS depuis sa création il y a plus de 20 ans. 

BURGEAP, ingénierie de l’environnement et spécialiste de la dépollution de sites depuis 25 ans affirme sa position de leader dans le domaine des sites et sols pollués en participant directement, par l’élection de Françoise Virapin à l’instance dirigeante de l’UPDS, à l’évolution de la réglementation et des pratiques en sites et sols pollués. 

Vous pouvez-voir la composition du nouveau bureau sur le magazine de l'UPDS.

BURGEAP présente ses dernières techniques dans un article sur la dépollution des sols et des nappes

 

La revue L'Eau, L'industrie, Les Nuisances consacre dans son numéro 409 un long article sur la dépollution des sols et des nappes : réduire les délais et maîtriser les coûts. A cette occasion, notre directeur R&D Jean-Marie Côme est revenu sur les différentes méthodologies et logiciels développés par le département R&D pour la caractérisation des sources de pollution de type NAPL (Non Aqueous Phase Liquid), typiquement des hydrocarbures pétroliers (LNAPL) ou des composés organo-halogénés volatils (DNAPL).

"L’amélioration du diagnostic pollution et plus particulièrement une meilleure caractérisation des sources de pollution est un préalable nécessaire, à la fois pour le choix de la (des) technique(s) de dépollution la (les) plus pertinente(s) mais aussi pour leur dimensionnement. Dans ce contexte, BURGEAP a développé différentes méthodologies fondées sur des projets de Recherche & Développement pour la caractérisation des sources de pollution de type NAPL (Non Aqueous Phase Liquid), typiquement des hydrocarbures pétroliers (LNAPL) ou des composés organo-halogénés volatils (DNAPL). « Ces méthodologies comprennent à la fois des stratégies de diagnostic (MACAOH, FLUXOBAT, …), des protocoles d’échantillonnage/analyses (par exemple le protocole MACAOH pour les composés volatils ou le protocole SoSie pour les sols contenant du NAPL mobile (“hydrocarbures flottants”)), des capteurs temps réel (par exemple des capteurs couplés à des engins de forage permettant de préciser la présence/absence de NAPL), des outils de modélisation pour interpréter les données (par exemple les logiciels OREOS ou SAMBBA), estimer les volumes de polluants (outils géostatistiques), évaluer les risques sanitaires de façon spatialisée (CARTORISK) ou dimensionner un procédé de dépollution in situ (logiciels SIMUSCOPP, CubicM, …) », explique Jean-Marie Côme, directeur R&D chez BURGEAP".

Dans le domaine des sites et sols pollués, BURGEAP innove continuellement : actuellement nos experts vous proposent les essais de traitabilité (traitement des sols, des eaux souterraines et des sédiments), outil incontournable pour la sécurisation technique et financière des opérations de dépollution. BURGEAP vous propose un accompagnement global et à la carte pour tout essai en laboratoire, in situ et en pilote sur site avec une exploitation des résultats pour la maîtrise du budget et la performance des prestations. 

Pour plus d'information, consultez notre page métier "Gestion des sites pollués" ou contactez-nous : burgeap@burgeap.fr.

Un guide sur la reconversion des sites et des friches urbaines polluées ?

 

La gestion des sites et sols pollués est un enjeu important dans l’aménagement durable du territoire et le réaménagement des friches urbaines et industrielles. Comment démarrer un projet de reconversion des sites et des riches urbaines polluées ? Quels sont les enjeux de leur dépollution ? Par quoi commencer ? Découvrez le précieux guide de l'ADEME Reconversion des sites et des friches urbaines polluées. Que vous vendiez, achetiez ou aménagiez un site, BURGEAP vous accompagne dans la conception de vos projets, pour vous assurer de la bonne prise en compte de la problématique de pollution. Pour plus d'information, consultez notre page métier "Gestion des sites pollués" ou contactez-nous : burgeap@burgeap.fr.

Soutenons la géothermie de basse énergie !

 

Retrouvez le témoignage de Michèle Cyna dans Actu-environnement de la semaine dernière suite à la parution du rapport du Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) du ministère de la Transition écologique et du Conseil général de l'économie du ministère de l'Economie pour remettre à plat la réglementation encadrant la géothermie de minime importance. C’est en tant que présidente de la commission géothermie du syndicat des énergies renouvelables (SER) que Michèle Cyna s’est exprimée sur cette mesure : "la géothermie de basse énergie est en grande perte de vitesse et elle a besoin d'être aidée".

Vous souhaitez inclure la géothermie dans votre projet ? Nous vous aidons dans l’aide à la décision initiale, l’accompagnement en amont, les moyens de modélisation d’expertise pour des dossiers complexes. Consultez notre page métier "géothermie" ou contactez-nous : burgeap@burgeap.fr

On the move - Maîtrise d'œuvre de dépollution à Lyon

 

On the move, c’est quoi ? Une chaîne Youtube du groupe Ginger qui présente dans des formats sympas des images de nos salariés sur le terrain.
Ici, vous retrouverez Muriel et Vincent de l’agence Centre-Est de BURGEAP dans un projet d’envergure de maîtrise d’œuvre de dépollution pour les hospices civils de Lyon dans le cadre de la construction de logements. Cliquez sur la vidéo pour les suivre.

Lors de la construction de nouveaux logements, BURGEAP a été missionné pour la maitrise d’œuvre des différents travaux de dépollution comprenant :

  • pré-terrassement à -2 m avec stockage temporaire des terres pour tri analytique avant réutilisation,
  • mise en place de blindages coulissants autour de la zone à traiter jusqu’à 6 m de profondeur,
  • installation d’un système d’aspiration de l’air en fond de fouille et d’un pompage dans le blindage pour la gestion des eaux souterraines contaminées pendant la phase de terrassement,
  • traitement des gaz et eaux souterraines extraits sur charbon actifs,
  • suivi des expositions des riverains et le remblaiement de la zone,
  • proposition de mesures constructives adaptées au projet d’aménagement et à l’état du milieu souterrain en concertation avec l’entreprise générale,
  • suivi de l’excavation puis transfert pour une élimination dans les filières adaptées des terres non inertes à terrasser dans le cadre de l’aménagement.

Surveillance de la qualité de l'air intérieur des crèches, des écoles maternelles et primaires

Depuis le 1er janvier 2018,  la réglementation évolue et impose la surveillance de la qualité de l'air intérieur des crèches, des écoles maternelles et primaires. Depuis 2015, BURGEAP travaille avec l'ADEME à l'élaboration d'une méthode pour aider les professionnels du bâtiment à intégrer la qualité de l'air intérieur dans la construction ou la rénovation. Plusieurs projets pilote sont à l'étude dans le cadre de l'expérimentation Manag’R, dont les résultats seront présentés dans le courant de l'année. Vous pouvez retrouver le projet Manag’R mené par la R&D sur notre site internet et prendre connaissance de cette obligation de surveillance dans un article du Moniteur du 19 janvier (article disponible en abonnement).

Vous pensez être concerné par cette évolution réglementaire ? Demandez-nous de plus amples informations sur burgeap@burgeap.fr. Nos experts en qualité de l’air intérieur vous répondront au plus vite.

Tous nos voeux pour cette nouvelle année

Tous nos voeux pour cette nouvelle année !

 

BREF LVOC : Publication des conclusions MTD, nos ingénieurs vous accompagnent pour constituer votre dossier

Les conclusions sur les Meilleures Techniques Disponibles dans le secteur de la chimie organique à grand volume de production (LVOC - Large Volume Organic Chemical Industry)  viennent d’être publiées. Pour que cette obligation ne devienne pas une contrainte, contactez-nous.
La Décision d’Exécution 2017/2117 du 21 novembre 2017 établissant les conclusions sur les MTD du BREF LVOC, au titre de l’IED, a été publiée le 7 décembre 2017.
Les exploitants concernés par le BREF LVOC au titre de leur activité principale ont donc un an, soit jusqu’au 6 décembre 2018, pour remettre aux services de l’inspection leur dossier de réexamen, accompagné de leur rapport de base et, le cas échéant, de leur demande de dérogation. Ceci s’inscrit dans le cadre de la révision de leur autorisation d’exploiter selon l’IED et concerne donc toutes les installations du site qui accueille l’unité LVOC. Les exploitants de la chimie devront donc prendre en compte dans leur dossier de réexamen les prescriptions du BREF LVOC  ainsi que celles des autres conclusions et BREFs transverses auxquelles le site est soumis.
BURGEAP possède des équipes formées pour accompagner les industriels concernés dans l’élaboration des documents obligatoires. Un doute ? Une question ? Une demande ? Contactez-nous sur burgeap@burgeap.fr ou au 04.42.77.05.15.

Conclusions MTD LVOC

Page 1 sur 14