keyvisual
 
 

Afrique de l'Est est confrontée à une demande croissante d'énergie caractérisé par une utilisation intensive des combustibles biomasse (bois, charbon de bois). Au Kenya, il représente 68% des besoins totaux en énergie primaire. En Ouganda, ce chiffre atteint autant que 94% et 90% en Tanzanie, portant en grande partie sur l'épuisement des ressources naturelles de ces pays.
D'autres tendances à l'augmentation des produits pétroliers importants auront un impact significatif sur la facture d'électricité, ainsi que sur l'augmentation régionale dans les importations et les prix. Combiné avec d'autres tendances, en particulier la croissance de la population urbaine de la région, au rythme de 4% par an, et la déforestation rapide, effet de serre gaz émissions sont liés à augmenter fortement. Par conséquent, le processus de transition de la région vers des sources d'énergie renouvelables est essentiel.

Dans ce contexte, l'AFD vise à apporter des solutions supplémentaires pour atteindre la diversification des ressources énergétiques dans la région Afrique de l'Est et d'aider la transition de la région vers des solutions d'énergie renouvelable qui sont techniquement, économiquement et financièrement viable, comme l'hydroélectricité, biomasse, biogaz, solaire et les projets d'énergie éolienne et des projets d'efficacité énergétique, principalement dans le secteur agro-alimentaire.

Pour mettre en œuvre ce projet, l'AFD a présenté aux banques opérant au niveau régional une
forfait comprenant:
1. Dans chaque pays, une ligne générique de crédit (environ 30 M ) à des conditions douces aux banques qui à leur tour prêter à des conditions douces et à leur propre risque de crédit à des investisseurs locaux.
2. Un programme régional d'assistance technique (PART) pour fournir un système d'assistance globale à la fois les investisseurs et les banques. Ce programme contribue au développement des capacités dans les trois pays par le transfert de compétences à des experts locaux et favorise le développement et le financement de projets RE / EE dans la région.

Le PART est géré et hébergé par le Kenya Association of Manufacturers (KAM) sur la base
à Nairobi (Kenya) et réalisé par un consortium dirigé par BURGEAP.

Services fournis

Le Groupement BURGEAP-Frankfurt School of Economy assure la gestion du projet et mène les activités suivantes :

  • Coordination de l’assistance technique régionale pour la mise en place et le déboursement d'une ligne de crédit dédiée à l’« efficacité énergétique et au développement des énergies renouvelables dans les pays d'Afrique de l’Est (Kenya, Ouganda, Tanzanie) » : pilotage et gestion du contrat avec un expert temps plein sur place.
  • Assister les banques participantes au programme dans la montée en compétence de leur expertise financière et technique sur les projets d'efficacité énergétique et d'énergie renouvelable, ainsi que les commanditaires dans les études de mandat de projet.
  • Organiser le processus de sélection des projets soumis par les promoteurs aux banques participantes au programme
  • Contrôler que les caractéristiques des projets respectent les critères d'éligibilité.
  • Délivrer une expertise technique de court terme sur des études de pré-faisabilité des projets prioritaires, rédactions de plans d’investissement, revue et validation d’audits énergétiques.

Pour plus d'informations, vous pouvez visionner le film du projet ici : version courte (6:15), version longue (14:01).